Notre histoire

L’histoire d’Apiwi commence de l’autre côté de la Terre, en Nouvelle-Zélande. Une destination devenue point de départ.

Sophie, amoureuse de la nature, sportive et enthousiaste, y admire les décors somptueux du Seigneur des Anneaux sans jamais les avoir vus à l’écran, dort sur une plage dans la même grotte qu’un manchot, voyage en solo sans jamais être seule. 6 mois d’aventures plus remplis que l’Eden Park un soir de match des All Blacks.

Entre mille rencontres et expériences, elle découvre, grâce à sa travelmate préférée, le beeswax wrap : un nouveau type d’emballage alimentaire à base de cire d’abeilles. Après avoir fait fondre son premier exemplaire en emballant des muffins tout juste sortis du four et enveloppé une dizaine de sandwichs avec son remplaçant, elle réalise à quel point ce produit fantastique doit être partagé aux Français.

La graine commence alors à germer. Elle enfile une combinaison d’apicultrice pour mieux connaître le monde des abeilles, réalise ses premiers prototypes à partir d’une housse de couette d’occasion, cogite au nom de sa future entreprise avec l’aide de cerveaux kiwi, israélien et allemand (dont aucun ne parle français, c’est plus drôle), grimpe 1,6 km de dénivelé et rencontre au sommet du mont Taranaki le beau-fils de son premier fournisseur de cire guérandais.

Et ce n’est que le début de l’aventure.

Sophie Royné portrait

La suite s’écrit de ce côté-ci du globe, depuis Nantes, avec…

Jean-Luc, apiculteur passionné qui bichonne ses abeilles et fournit une cire de grande qualité ;
Fabrice et Florent, deux mentors d’expérience aux conseils pertinents et à l’ambition inspirante ;
Pierre, l’esprit ingénieux et les mains du bricoleur, aucun défi ne lui fait peur ;
Pierrick, photographe de talent qui sait même faire sourire des wraps ;
Barbora, travelmate en or massif, qui fourmille d’idées géniales et diffuse son optimisme en continu…

Et bien entendu, elle s’écrit surtout avec vous, qui faites joyeusement évoluer vos habitudes de consommation pour mieux respecter notre belle planète.

Merci !